Nos propositions

Depuis notre création, nous avons identifié cinq thématiques pour l’action du Conseil municipal.
Lors de nos différents travaux préparatoires, notamment à l’occasion de nos temps de rencontre avec la population chalonnaise, nous avons élaboré des propositions précises. Les voici.

Pour une autre gouvernance

Pour nous, le maire coordonne une équipe d’adjoints pleinement responsables de leur délégation, autonomes mais solidaires d’un projet commun préparé et discuté.
L’équipe municipale applique le programme pour lequel elle a été élue et pour tout ce qui sort de ce cadre elle fait appel à la démocratie délibérative.

C’est pourquoi nous faisons les propositions suivantes :

  • Appliquer les propositions annoncées aux électeurs : dire ce que l’on va faire et faire ce que l’on a dit ;
  • Faire du maire l’animateur d’une équipe d’élus en responsabilité ;
  • Concentrer l’action et la communication de l’équipe municipale sur des sujets et des problématiques qui sont de son ressort ;
  • Instaurer un vrai climat de concertation dans le cadre de la « démocratie délibérative »
  • Revaloriser le rôle et la fonction de l’élu municipal en instaurant une indemnité ;
  • Réduire le nombre d’adjoints au maire et augmenter le nombre de délégués ;
  • Faire de l’écologie et de la sécurité des thèmes transversaux qui impactent toutes les décisions ;
  • Redéfinir le fonctionnement des Maisons de quartier en recrutant son(sa) directeur(trice) sur projet et le(la) laisser travailler avec la plus grande autonomie possible ;
  • Redéfinir et dynamiser les Conseils de quartier en faisant évoluer leur composition et leur fonctionnement : chaque Conseil de quartier se dotera d’un Président a assisté d’un élu municipal ;
  • Accroître les pouvoirs délibératifs et de saisine des Conseils de quartier ;

Pour une autre école

L’école est le lieu de l’apprentissage du “savoir-vivre-ensemble”. Les enfants, élèves aujourd’hui seront citoyens demain.
Nous souhaitons, nous assumons et nous revendiquons que demain, à Chalon, nous devrons dépenser plus pour l’éducation car l’éducation n’est pas une charge, c’est un investissement !

C’est pourquoi nous faisons les propositions suivantes :

  • Mettre fin à la délégation de service public pour la restauration scolaire de la ville et reprendre l’exploitation de la cuisine centrale en gestion propre ;
  • Se fixer comme objectif le bio et le 100 % local pour nos cantines en développant un jardin potager municipal ;
  • Proposer chaque jour un repas carné et un repas non carné ;
  • Renforcer l’encadrement : 1 encadrant pour 6 enfants pour les moins de 4 ans et 1 encadrant pour 10 enfants (de 4 à 6 ans) ;
  • Généraliser la sieste  immédiatement après le repas pour les plus petits ;
  • Développer la pratique des « repas intergénérationnels » ;
  • Instaurer un climat de concertation avec les enseignants et les directeurs d’école ;
  • Consulter les enseignants, notamment lors de l’équipement des salles de classe en outils numériques et assurer une maintenance rapide de ces outils ;
  • Favoriser et soutenir la parentalité en développant des actions “café des parents”, notamment avec le financement d’intervenants ;
  • Accompagner les parents d’élèves élus dans les conseils d’école ;
  • Faciliter la communication en installant une boîte à lettre « parents élus » accessible même si l’école est fermée ;

Pour un autre espace public

Pour nous, l’espace public à Chalon, c’est bien plus que des rues qui permettent de se rendre rapidement d’un point A à un point B. L’espace public c’est la rencontre, le partage, l’art accessible à tous dans des lieux agréables et boisés.
C’est un espace sûr et accueillant pour tous les citoyens, les usagers des rues, les visiteurs. C’est un espace où les mobilités sont au service du vivre-ensemble. Dès son entrée au collège, tout citoyen chalonnais doit pouvoir circuler sur le territoire communal dans des espaces sécurisés.

C’est pourquoi nous faisons les propositions suivantes :

  • Créer une nouvelle ligne de bus pendulaire qui relie le centre hospitalier au centre nautique ;
  • Créer des liens entre cette ligne de bus pendulaire et les quartiers périphériques ;
  • Expérimenter la gratuité des transports en commun le mercredi et le samedi ;
  • Augmenter la fréquence des bus dans la ville ;
  • Créer des parkings relais en lien avec le réseau de bus ;
  • Créer des circuits “pedibus” et “vélobus” sur le chemin des écoles ;
  • Relier les pistes cyclables existantes dans un réseau fonctionnel sécurisé ;
  • Aménager des espaces de parking sécurisés pour les vélos ;
  • Créer une piste d’entraînement à la circulation routière ;
  • Intégrer dans les nouveaux aménagements urbains les mobilités douces ;
  • Transformer l’avenue Niépce en un réel espace de circulation partagé ;
  • Confier à des artistes l’embellissement des équipements publics et du mobilier urbain ;
  • Créer des “mini forêts” de 200 à 400 m² partout où cela est possible apportant fraîcheur, ombre et diversité ;

Pour une autre vie culturelle

Pour nous, la vie culturelle permet aux citoyens de se rencontrer et d’apprendre à se connaître autour de projets qui favorisent l’ouverture aux autres et le vivre ensemble. C’est pour cela que notre ambition pour Chalon et les Chalonnais est de favoriser l’accès à une culture de qualité pour tous.

C’est pourquoi nous faisons les propositions suivantes :

  • Créer une médiathèque, accessible à tous, répondant aux standards du XXIème siècle et faisant le lien entre les différents quartiers de la ville ;
  • Faciliter l’accès à la culture numérique pour l’ensemble de la population ;
  • Redéfinir les horaires d’ouverture des bibliothèques, de la future médiathèque et des musées chalonnais afin que le plus grand nombre puisse en profiter ;
  • Développer les pratiques amateurs en créant une maison des pratiques artistiques ;
  • Favoriser l’accès aux équipements existants pour les troupes, compagnies et associations culturelles amateurs sur des plages horaires répondant à leur besoin ;
  • Développer le niveau de compétences des pratiquants amateurs en les mettant en relation avec des professionnels et des artistes ;
  • Mettre au service des pratiquants amateurs des agents municipaux compétents et formés afin de les aider dans la construction et la réalisation de leur projet ;
  • Permettre à chaque classe d’assister à au moins un spectacle vivant par an ;
  • Promouvoir en partenariat avec le musée Niépce un festival photographique de grande ampleur à Chalon-sur-Saône ;

Pour une autre vie associative et économique

Pour nous, la vie associative et l’activité économique vont de pair.
Nous croyons que faire association c’est regrouper des compétences et des énergies pour développer des projets au service des autres. Les associations effectuent au quotidien – et en toute indépendance – un travail indispensable dans les domaines du sport, de la culture, de l’action sociale, sociétale, environnementale.
Le milieu associatif est générateur d’emplois et d’innovations.
La ville ne peut se substituer au secteur privé dans l’économie marchande mais elle doit encourager et accompagner les projets économiques.

C’est pourquoi nous faisons les propositions suivantes :

  • Créer une thématique fédérative pour les associations tous les deux ans avec un budget d’1 million d’euros ;
  • Revoir les critères des subventions et l’aide aux associations en prenant réellement en compte les besoins et le principe de fonctionnement de chaque association ;
  • Mettre en place un accompagnement soutenu type DLA (dispositif local d’accompagnement) pour les associations ;
  • Financer des études d’impact socio-économique des différentes manifestations culturelles et sportives dans notre ville ;
  • Porter à 1h30 le temps de stationnement gratuit à proximité des commerces du centre-ville
  • Repenser l’implantation des zones bleues et des parkings relais ;
  • Négocier des tarifs préférentiels en parking souterrain pour les commerçants du centre-ville ;
  • Créer plusieurs parcs de stationnement de vélo au début des rues piétonnes ;
  • Repenser le rôle du manager de centre-ville et étendre son action à l’ensemble des commerces indépendants de la ville ;
  • Créer une carte de fidélité commune à l’ensemble des commerces indépendants de la ville ;
  • Construire des espaces récréatifs à proximité des commerces ;
  • Habiller les vitrines des commerces vides avec des stickers, des créations originales d’artistes locaux ;
  • Favoriser l’installation de commerces en taxant les propriétaires fonciers en cas de non location de commerces passée une période de 2 ans ;
  • Encourager l’installation de producteurs locaux en mettant des lieux éphémères à disposition ;
  • Favoriser l’installation de commerces et de services partout où les habitants de la ville en ont besoin par des appels d’offres municipaux.