Éducation à l’écologie et au développement durable

Notre projet répond à une logique globale et transversale. Certaines propositions ont été développées lors du premier temps de rencontre et d’échanges concernant la mobilité douce.

Former les jeunes

Nous souhaitons qu’en 2026, à 11 ans, un(e) jeune Chalonnais(e) puisse circuler seul(e) et en sécurité sur le territoire communal. C’est l’arrivée au collège et le temps des premières émancipations. Il s’agit de former les usagers existants et d’en séduire de nouveaux.

  • création d’une piste d’entrainement accessible aux scolaires (avec stockage de matériel sur place) et aux particuliers (sur les temps hors scolaires)
  • le travail avec les écoles de Chalon et les associations pour permettre la mise en place de formation vélo systématiques ;
  • l’acquisition d’un parc vélo pour les écoles ;
  • la création d’abris vélo dans toutes les écoles de Chalon.

Dans les quartiers où la démarche est pertinente (Les Charreaux par exemple) création de circuits “pedibus”, “vélobus” en lien notamment avec les associations de parents d’élèves.

Mettre en place des actions de sensibilisation 

Nous le savons tous, les enfants, élèves aujourd’hui, citoyens demain, seront les vecteurs du changement, des bonnes pratiques de demain. Voilà pourquoi il nous paraît fondamental de sensibiliser les futurs citoyens lors de leur scolarité primaire :

  • mise en place pour chaque école et dans chaque quartier du nettoyage d’un secteur donné, encadré par des agents municipaux  avec sollicitation des parents. L’objectif est de sensibiliser les enfants au tri des déchets, à la pollution qui résulte de mauvaises pratiques ainsi que la valorisation du travail du personnel municipal au quotidien pour la qualité de vie de tous.
Nettoyer pour sensibiliser
  • végétalisation des écoles. Les cours d’école et bâtiments devront être les moins absorbants possible des rayons solaires ce qui permettra de mieux vivre en ville, notamment lors des épisodes caniculaires et de sensibiliser aux moyens de lutter efficacement contre le réchauffement climatique.
    La végétalisation devra être la plus importante possible : murs et toitures, avec des variétés adaptées à la protection de la biodiversité.

Cette démarche de “végétalisation” ne doit pas seulement concerner les bâtiments scolaires mais devra être généralisée au plus grand nombre de bâtiments municipaux.

“Végétalisation” de certains équipements et bâtiments municipaux

Lors de l’entretien et/ou la rénovation de locaux municipaux, il conviendra d’engager une réflexion concernant l’isolation thermique et sonore desdits bâtiments.

  • toujours dans l’esprit fraîcheur, absorption de pollution et protection de la biodiversité, implantation de jardins dans  toutes les écoles avec le partenariat d’associations locales.
Création de jardins dans  toutes les écoles
  • mise à disposition de personnel d’encadrement ETAP  (comme pour les autres sports) ou conventionnement avec des partenaires agréés.
  •  aide pour la mise en oeuvre de sorties vélo.
  • création d’un “passeport écologie” pour tous les élèves
  • mise en place d’ateliers de création écologique 
  • mise en place d’un compostage éducatif
Mise en place d’un compostage éducatif